Sommet de la parentalité #Jour 6 #vidéo 2 « Quelles plus-values des pédagogies alternatives ? »

Quelles plus-values des pédagogies alternatives ?

Par Julien Peron

Julien est entrepreneur, conférencier, organisateur du Festival de l’Ecole de la Vie et réalisateur d’un documentaire dédié au Bonheur ( «  C’est quoi le bonheur pour vous ? » sur le site néo bien être) pour lequel il a voyagé partout dans le monde afin de réaliser plus de 1500 interviews de leadeurs en développement personnel.

Ce que Julien  nous a  expliqué :

  • Son parcours d’enfant à adulte conscient qui lui ont apporter des prises de conscience.
  • Est-ce que faire un enfant aujourd’hui fait partie de notre conditionnement ?
  • Son rêve de construire une Ecole de la Vie ?
  • En quoi ce type d’école est différente du modèle des écoles d’aujourd’hui ?
  • Faut-il « avoir peur » des écoles alternatives ?
  • Est-ce facile et accessible de créer une école de pédagogie alternative aujourd’hui en France ?

 

Concernant les pédagogies Montessori, Steiner, Freinet :

Le problème c’est qu’elles n’ont pas évolué dans le temps et sont restés figées du coup elles ne sont plus adaptée complètement aujourd’hui , du coup Julien souhaite innover en créant un « nouveau courant » alternatif en piochant dans chaque pédagogie : « l’école de la Vie » . Car il y incontestablement un écart entre les besoins des générations actuelles et l’école traditionnelle.

La différence avec le système traditionnel c’est qu’il n’ y a pas de système de notation/appréciation, ni de compétition dans l’alternatif.

Ce qui pose problème trop souvent dans les écoles alternatives c’est le financement. Du coup il propose de ne pas que se reposer sur les parents ( droits d’inscription) et de par exemple financer les écoles alternatives en vendant des légumes produits par l’école en permaculture où d’autres idées du type pour financer.

Pour créer une école alternative c’est assez facile car l’état ne s’en mêle pas il faut :

  • la déclarer

  • avoir un projet solide

  • se poser les bonnes questions pour que ça soit viable dans le temps ( et pas que : je fais ca pour mes enfants et quand ils seront grands fini)

il faut environ 1 an à temps plein pour la mettre en place :

  1. étude de marché

  2. constituer l’équipe pédagogique

  3. étude économique

Tout dépend du projet ( et faire l’école alternative à la maison est possible mais attention à ne pas faire un transfert de ce qu’on souhaite pour nos enfants : penser à tous les enfants sur la durée)

 

Publicités

Une réflexion sur “Sommet de la parentalité #Jour 6 #vidéo 2 « Quelles plus-values des pédagogies alternatives ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s